Adaptatif le design s’il vous plait

Catégories : Internet.

Google met en garde. Tous ceux qui n’auront pas de site « responsive » ou réactif seront pénalisées. Le taux de pénétration des smartphones et des tablettes est aujourd’hui tel qu’il n’existe pas d’autre choix que le design responsive devenu en l’espace de quelques années un standard incontournable. Petit rappel de ce qu’est le responsive design ou conception adaptative: il s’agit de faire en sorte que le site web puisse être lu sur tout support numérique, de l’écran géant au smartphone, le site web lit donc une information sur la taille de l’écran et s’y adapte.

Encore aujourd’hui, de très nombreux sites sont soit parfaitement inertes, et donc s’affichent de la même manière quelque soit l’appareil, ce qui produit au mieux une impossibilité de le lire, au pire des bugs calamiteux dans l’affichage, soit possèdent une version « mobile » séparée de la version ordinateur, parfois indifférenciée pour les smartphones et les tablettes.

La première solution est évidemment parfaitement obsolète et passablement dangereuse si le propriétaire du site souhaite avoir des visiteurs et encore plus s’ils souhaitent que ses visiteurs reviennent. La deuxième solution, un peu moins mauvaise, est celle qui est visée par Google. Au delà du fait que les navigateurs sur smartphone et tablette vous affiche un site parfois incomplet, limité, parfois largement moins beau, et qu’il faille cliquer pour avoir la version « ordinateur », le dédoublement du design et/ou des fichiers alourdi le processus d’indexation.

De plus, les liens fournie par Google sont perturbés par ces deux versions, ces « mauvaises redirections » qui aboutissent sur une page « spéciale mobile » qui n’a parfois rien à avoir avec la recherche. Google prévient donc qu’il affichera le fait que le site peut présenter dune mauvaise redirection Plus concrètement, il affichera d’une certaine manière que votre site est mal développé à vos visiteurs. Mauvaise pioche!

Le blog de Google dédié au Webmaster met donc en garde contre cette pratique et ces mauvaises redirections qui doivent selon lui disparaître au profit de sites web complètement « responsive » dont seule l’apparence change avec la taille et le type d’écran sans que le contenu en soit affecté. Et Google est gentil, il nous dit même comment faire, plus d’excuse donc.

Au delà de ces aspects, le fait que utilisateur ait la même expérience de navigation, retrouve clairement la structure qu’il connait sur tous ses appareils, est une quasi obligation ergonomique pour lui faciliter la compréhension de l’environnement proposé et par conséquent une meilleure mémorisation et utilisation des informations affichées sans effort de recherche inutile.