Mort d’un designer : Massimo Vignelli

Catégories : Graphisme.

Un designer marque son époque, et Massimo Vignelli était de ceux-là, tout simplement. Et simple, il l’était dans son graphisme, épuré, net, parlant, donc intemporel. Sa base de travail était une typographie classique et limpide et l’utilisation de la grille, cette base de construction graphique héritée des constructivistes, du Bauhaus et de la Nouvelle Typographie. Connu entre autres pour les identités d’Amercian Airway ou de Bloomingdale’s, il a dessiné également le premier plan du métro de New York dont la caractéristique principale devenait la lisibilité et non le réalisme géographique.

371.2004.1-2

Un bel article dans le New York Times en fait une courte mais élogieuse rétrospective.

Quelques phrases « cultes » reprises ici en poster par Anthony Neil Dart ou en version longue sur cet autre blog que je retiendrais:

La vie d’un designer est une vie de combat. Le combat contre la laideur.

 

La sémantique, en design, implique de comprendre le sujet dans tous ses aspects; de relier ce sujet à son émetteur et à son récepteur de telle manière qu’il ait du sens pour les deux. Ceci signifie designer quelque chose qui a un sens, qui n’est pas arbiraire, qui a une raison d’être, quelque chose dans lequel chaque détail porte une signification ou a un objectif précis destiné à une cible précise.

 

Rien n’est aussi nécessaire pour attirer notre attention que la Grille. La grille représente la structure basique de notre design graphic.