Le choix technique le plus évident, aujourd’hui en tout cas, nous verrons pour demain, est WordPress. D’abord parce qu’il est le moteur d’environ, selon les calculs, 36,1% du web. Même s’il est possible d’affiner ce chiffre, de le relativiser, il témoigne néanmoins d’un logiciel performant, adaptable, au développement dynamique, continu, et qui possède une gigantesque communauté d’utilisateurs comme de développeurs.

Bien qu’il ne soit pas exempt de défaut, sa souplesse et sa modularité en fait un outil performant pour une immense variété de sites, du simple site vitrine à la gestion de communauté en passant par les boutiques en ligne.

Autrefois conçu pour les blogs, il se plie aujourd’hui aux petits sites comme aux gros (pour en savoir un peu plus, les mythes WordPress ou un autre en anglais WordPress Myths).

Un dernier élément, la partie Administration du site, simple et largement configurable, permet même à des débutants de publier des infos ou de mettre à jour des pages en proposant une utilisabilité et une expérience utilisateur accueillante pour une grande variété de profils.

J’utilise WordPress avec un choix d’outils parmi les meilleurs disponibles actuellement, tous sous licence donc mis à jour régulièrement, ce qui garanti la sécurité du site.

Je les ai sélectionné en fonction de:

  • la qualité du code
  • leur stabilité
  • leur fiabilité
  • leur évolutivité
  • l’optimisation du référencement

Le choix d’une option dépend des spécificités de chaque projet, chaque solution présentant des avantages et des limites.